Warning: fsockopen(): unable to connect to share.findmespot.com:80 (Connection timed out) in /home/levoyagep/www/wp-content/plugins/wp-findmespot/wp-findmespot.php on line 216

Reserva Santa Elena

Top

// Nikon D7000, nikon 18-200 | 9.9298 : -84.13315 | alt. 1052m

De bon matin, nous passons en 4 roues motrices et attaquons la piste en terre pour rejoindre la reserve de Santa Elena. Le terrain ne semble pas si difficile, mais les pierres incrustees dans le sol ne bougent pas d’un poil, et sont bien affutees.
40 kilometres plus loin, nous arrivons a la reserve, dans une cloud forest, qui porte bien son nom. Effectivement, on a beau avoir du ciel bleu partout dans le pays, ici, c’est toujours dans les nuages et il pleut la majeur partie du temps.
On paye 14$usd l’entree par personne (et par jour !) aie, ca pique, et nous prenons la plus longue randonnee. C’est boueux a souhait, il faut s’accrocher aux arbres pour ne pas finir sur les fesses en devalant de la montagne, et si au debut on prend le temps de marcher a tatons sans faire le moindre bruit pour guetter d’eventuels bestioles exotiques, on se retrouve rapidement a marcher a grands pas pour sortir de ce merdier. Inutile de preciser que nous ne verrons absolument pas ame qui vive dans cette foret luxuriante.

Peut etre qu’avec un guide…..meme pas sur, avec le brouillard, on voyait difficilement un arbre a 20m. Il faut savoir que dans le pays, on peut prendre un guide qui nous montrera plein d’animaux, et il coute en general 20$usd par personne. Indispensable pour voir quelque chose au Costa Rica, ou bien simplement aller dans les pays voisins pour les voir sans payer quoi que ce soit :p
On repart d’ici par le sud, 50kms de piste defoncee pour rejoindre la panamerican. De retour sur le goudron, le volant qui vibre de droite a gauche, et la voiture qui secoue egalement……..aie, ca sent pas bon ca.
Nous poursuivons sur la panam, et au lieu de poursuivre sur la cote pacifique, nous restons sur la route principale pour rejoindre San Jose…..pas le choix, on doit reparer, surtout que le volant secoue mechamment.
En chemin, 4 peages, et lorsqu’on nous voit arriver, on nous donne le tarif de bus….non mais j’hallucine la ?! On argumente qu’on ne transporte personne et qu’il n’y a meme pas de siege derriere, et qu’en plus, on a la meme longueur que le pickup moyen du pays. Ah mais on est des gringos, donc on paye le double :p
Nous arrivons de nuit a une station service, qui nous laisse dormir sur leur parking. il y a meme des toilettes et de l’electricite, enfin pas pour longtemps. Il pleut des cordes depuis 15 min, et un violent eclair bleu illumine toute la rue, par trois fois. C’est le transformateur du quartier qui vient de bruler 😀 Au moins, on ne sera pas derange par les spots de la station service.

You have to be logged in .