Recuperation du van, part2

Top

// Lumix ft3 | 10.43598 : -75.53658 | alt. 64m

Il faut commencer tot pour avoir une chance d’en finir, et il y a une chance de recuperer les vehicules dans la soiree !
Au port de la sociedad, nous poursuivons les papiers maintenant que le navire est a quai. Il faut payer environ 360$usd pour l’operation de depose du conteneur. On prie, car si la depose est ordonnee avant 10h30 du matin, la procedure se fait dans l’apres midi et on peut faire l’inspection des douanes, sinon il faut un jour de plus….
On attend, attend….. il est 10h32………nous recevons finalement un bout de papier, l’ordre de transfert est dans les temps !!
A partir de la, il faut courrir a la douane DIAN avant midi, et monter le dossier d’importation du permis, avec :
– copie du passeport
– copie du permis de conduire
– copie du tampon d’entree en Colombie
– copie du Bill of Lading
– copie de la carte grise.

On rempli 2 papiers chacun, et nous obtenons notre rendez vous pour l’inspection a 14h ! Il est midi, le temps s’arrete pour la pause dejeuner, tout juste assez pour rejoindre le port de Contecar 15kms au sud est de Cartagena.
C’est loin, le taxi coute 10$usd, mais nous y sommes. Sur place, nous prenons un pass visiteur, un gilet orange (il faut egalement des chaussures fermees et un pantalon) et nous penetrons dans l’enceinte, ou un agent qui parle egalement anglais nous recoit.
100m plus loin, nous apercevons enfin notre conteneur vert de chez Evergreen. On verifie le numero du conteneur, c’est bon, puis le numero du sceau sur le cadenas, bon aussi !
Un autre agent arrive pour couper le sceau et nous apercevons nos petites maisons a roulettes 🙂
On reconnecte les batteries, tout remarche, et le moteur demarre au quart de tour.
En revanche, il n’est pas encore possible de partir, evidement sinon ce serait trop simple 😀
Puis vient la mauvaise surprise, nous devons laisser les vehicules sur un parking du port, et confier les cles a un agent………..hmm ca ne nous plait pas du tout et on essaye de negocier. Mais au cas ou il y aurait une urgence, ils veulent les cles pour pouvoir bouger les vehicules.

Les vans sont donc deplaces dans un autre parking, nous donnons les mauvaises cles pour ne pas avoir de mauvaises surprises, et l’agent nous raccompagne a la porte………ah mais non !!!! Nous avons rendez vous avec l’inspecteur des douanes pour faire verifier le numero de serie !!
On cherche a droite a gauche, personne ne sait de quoi on parle, nous retournons finalement au parking ou un autre voyageur attend l’inspecteur, nous attendons donc avec lui.
Il faudra attendre 2h pour enfin commencer l’inspection. Mais le douanier n’a pas nos papiers du matin !!!! Il accepte quand meme de faire l’inspection, et nous devons le retrouver a la douane pour recuperer notre permis d’importation du vehicule.
Il reste 30 minutes pour partir d’ici, rejoindre la douane de Cartagena aux heures de pointe, et avoir notre precieux document….. nous prenons pour la premiere fois, les taxis moto. On nous donne un casque, completement pourri, qui ne ferme meme pas, et nous partons a l’assaut des bouchons. Ca fait beaucoup moins peur qu’on ne le pense !

Une fois a la douane, nous restons en salle d’attente plus de 3h, les douaniers ont au moins la politesse de finir nos documents avant de partir, et on apprecie beaucoup qu’ils fassent des heures sup :p
La journee s’acheve ici, il est 19h passe, plus rien n’est ouvert.

You have to be logged in .