Campo Santo et Lago Lianganuco

Top

// Nikon D7000, nikon 18-200, tokina 12-24 | -9.04684 : -77.60964 | alt. 3964m

La nuit est plutot courte, reveil a 2h du matin, a peine le temps de plier les affaires et la tente, que nous apercevons des phares de voiture qui arrivent…….. un colectivo !!!
On court sur la route pour l’arreter, ouf, pile poil, on doit encore un peu negocier le tarif pour ne pas payer le prix gringo, et nous voila a bord pour un des parcours les plus chaotique du voyage. La route est defoncee, on fait des bons incroyables sur la banquette arriere, et heureusement qu’il y a le toit pour nous arreter….. ca durera bien 3h !!! Une fois a Yungay, nous trouvons par chance un gros bus de tourisme qui nous emene a Caraz pour seulement 1S chacun :p
La, encore tous secoues, on aimerait bien se reposer, mais il faut secher les affaires, faire de la lessive, bref, pas mal de choses, qui prendront toute la matinee. On profite du soleil qui nous seche les affaires en quelques minutes et nous partons pour de bon de Caraz…….. merde on a oublie les chaussures de rando !! On retourne a Caraz et heureusement, personne ne nous les a volees.

Reprenant la route vers le sud, nous faisons un court arret a Campo Santo, a cote de Yungay, ou des milliers de personnes ont ete ensevelies suite a une enorme avalanche. Lorsque l’on voit la montagne a l’horizon, au loin, et la partie manquante qui s’est effondree dans toute la vallee, on comprend l’ampleur du desastre….

Pour finir la journee, nous retournons dans la cordillera blanca pour camper pres du lac Lianganuco. La route est longue et difficile, mais on y arrive, dans les nuages.

Le lendemain, le temps est toujours pourri, comme souvent ici d’ailleurs, inutile de rester plus longtemps, jamais les nuages ne partiront avant la fin de journee, et encore. Plusieurs bus avec des touristes en sac a dos arrivent pres de nous pour commencer la rando, les pauvres ont mal choisis leur jour, tous les sommets enneiges resteront caches. On guettera jusqu’au bout, mais en vain, inutile de tenter une marche.
Nous repartons d’ici pour rejoindre Huaraz. On s’attend a un petit Cuzco et a quelque chose de mignon, mais pas du tout, c’est laid et horrible a souhait….
N’etant pas sur de pouvoir quitter le pays avant la date d’expiration de notre assurance auto, nous tentons de faire une extension d’un mois….. mais apres avoir fait de nombreuses agences, personne ne veut nous faire un mois de plus, seulement un an, et bien ainsi soit il, nous ne resterons qu’un mois :p
Quelque courses, et nous repartons sur la route pour rejoindre la cote et la panam.

Nous trouverons refuge pour la nuit juste avant la cote dans une station service. L’endroit est parfait, petit coin tranquille, patron sympa, bacs pour la lessive, douches, toilettes, et dalle en beton pour lever le van et faire la rotation des roues, on y passera un moment !

You have to be logged in .