Warning: fsockopen(): unable to connect to share.findmespot.com:80 (Connection timed out) in /home/levoyagep/www/wp-content/plugins/wp-findmespot/wp-findmespot.php on line 216

reserva bahia Junquillal

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Top

// Nikon D7000, nikon 18-200, sigma 120-400 | 10.96867 : -85.6877 | alt. 3 m

La frontiere Nicaragua/ Costa Rica a ete de loin la plus difficile a franchir pour le moment !
Une fois sur place, nous trouvons les habitues qui proposent leurs services pour nous aider a franchir la frontiere. Ils insistent, mais on s’en debarrasse rapidement. Le poste frontiere semble etre en construction, et c’est vraiment le bazar.
Il faut quitter la route par la gauche, la ou se trouve la grille avec quelques douaniers.
La, on s’arrete pour un controle de passeports. Ne surtout pas repartir apres comme nous ! Il faut demander a un douanier avec la chemise bleue clair un formulaire de sortie.
Ensuite, on prend la 2eme a gauche, puis encore a gauche entre 2 batiments d’immigration. Ensuite, trouver un agent de police pour faire signer le permis d’importation du vehicule, puis trouver un inspecteur des douanes pour faire controler le vehicule. C’est vite fait, on lui donne le formulaire de sortie, le permis signe par la police, il regarde rapidement le coffre, tamponne notre permis, signe, et avec tout ca nous pouvons aller a la douane faire annuler notre permis.

Ensuite, il faut faire tamponner nos passeports. A l’entree de l’immigration, un petit kiosque avec 2 nanas nous demandent 1$usd par personne pour sortir du pays, les ignorer et se rendre au guichet de l’immigration (c’est une arnaque officielle !)
On nous tamponne nos passeports, il faut remplir une petite fiche de sortie du pays, et on doit payer 2 $usd par personne pour sortir du pays. Voila, nous sommes sortis du C4 !

Maintenant, nous nous dirigeons vers la frontiere du Costa Rica, en chemin, une longue file de gens font la queue pour la frontiere, y’en a au moins pour 3h d’attente !!! Quelqu’un nous propose de faire les papiers et de couper la file, il nous donne son prix, 10 colons, ca semble vraiment pas cher, mais lorsque nous voyons ses potes pour faire la paperasse, ils demandent 30$usd….ahahah, pas moyen les gars ! On gare le vehicule apres les batiments de la douane, et nous allons faire la queue. Ca prend finalement 40 min pour atteindre l’immigration.
La nous faisons tamponner nos passeports, il faut normalement montrer un billet d’avion retour, mais comme on arrive en voiture, il suffit de montrer la carte grise du vehicule. Le tout est gratuit.
En sortant, pour la premiere fois (pas meme aux US), on doit mettre nos sacs dans des scanners genre aeroport….. Ensuite, on va en face pour faire le permis du vehicule. Il faut d’abord faire une photocopie du passeport avec le tampon d’entree au Costa Rica. La photocopie coute 1$usd, mieux vaut avoir les autres photocopies deja pretes (passeport, permis de conduire, carte grise)
Ensuite on retourne a l’office pour le permis, on rempli les documents, c’est gratuit, et il faut ensuite souscrire a une assurance auto. C’est obligatoire, et elle est fournit par le pays, pas de concurrence, donc hors de prix, depuis le 1er janvier 2014, elle passe de 12$usd a 38$usd….. On se dirige vers la sortie pour revenir un peu en arriere la ou on controle les camions. Il y a un batiment blanc pour recuperer l’assurance. Ne pas rentrer dedans mais voir le guichet sur le cote. La on montre tous nos papiers du permis, on obtient un contrat d’assurance et il faut payer en cash. Bien verifier la monnaie !
Ensuite, il faut faire une photocopie (25cents cette fois) du contrat d’assurance, et rentrer dans le batiment. On donne le dossier : contrat + photocopie, permis, passeport, carte grise, plus le dossier du permis, ca prend bien 15 min, et on obtient notre permis contre signe avec tout en regle.
Il y a un distributeur de billets en face de l’immigration cote Costa Rica. On peut maintenant sortir !!
On se fait arreter juste apres par la police du transit. Il controle tout, et constate que le volant et de l’autre cote, et nous dit que nous sommes en infraction…..on le corrige en lui disant que seul le Salvador a une telle loi, mais apparement, une nouvelle loi est entrain de passer pour egalement interdire les vehicules comme le notre…….un tres gros probleme a venir donc, mais nous passons entre les gouttes.

Il fait nuit, nous arrivons 15kms plus tard au camping Canas Castilla. On nous propose 10$usd, on donne 5$usd, ca passe, tout le monde est content, on ne se fait pas plumer la permiere nuit, c’est deja ca !

Nous sommes dans la jungle costa ricaine, et il y a des milliers d’animaux la dehors qui nous attendent. En plus l’endroit nous a ete recommande par Robert, le birder que nous avions rencontre au Honduras. Effectivement, ca grouille dehors, on trouve des singes entrain de prendre le petit dej au dessus de nos tetes, ils se laissent pendre par la queue en degustant leurs oranges, et posent sans probleme pour la photo ! La proprio nous propose de rester une nuit de plus, on hesite, mais on est quand meme un peu en retard sur les saisons et nous allons continuer notre route.
En chemin, un controle de police. On se fait arreter bien sur, le policier demande nos passeports, qui sont bien planques au fin fond du van (au moins 10min pour les sortir !) on insiste sur le fait que seule la douane peut exiger les passeports mais apparement au Costa rica, ou l’on peut inventer n’importe quelle loi, la police peut l’exiger. On repond qu’ils sont a l’hotel par securite, et toc 😀
Bon ca ne marchera pas partout, en tout cas les flics d’ici sont les pires de la panam pour le moment.
On poursuit sur une dirt road, heureusement qu’on arrive a la saison seche, sinon le pays se resumerait pour nous a l’autoroute principale 🙂
A l’entree de la reserve junquillal, il faut payer 13usd par personne l’entree, les locaux payent seulement 2 usd…. Et il faut rajouter 3usd par personne par nuit de camping. On proteste, forcement, on est deja aigris au possible apres le Nicaragua. Le parc ranger nous fait cadeau de la nuit, on discute un peu avec lui, il est sympa e connait bien son parc. Ok on y reste, ca nous fera surement du bien, pis c’est malgre tout la reserve la moins chere du pays 🙁

Au lendemain, nous repartons dans le parc pour tenter de surprendre la nature….mais nous rentrons bredouilles. C’est finalement le parc ranger qui vient nous prevenir vers 10h qu’une famille de singes “capuccino” est dans les parages ( ils ont la tete blanche et le corps couleur cafe, c’etait facile )
Au cours de la journee, nous referrons plusieurs fois le tour des sentiers pour rencontrer des oiseaux, des coatis a nez blanc, trop mignons, et de magnifiques iguanes.
On passe quand meme quelques minutes dans l’ocean…. Mais c’est fou a quelle vitesse on s’emmerde sur une plage ! Le parc ranger ne nous fait pas payer pour les nuits de camping, alors c’est parti pour l’apero, on met la musique, la plage et le coucher de soleil en arriere plan, ces petits moments qui valent de l’or, et tous les efforts pour realiser ce voyage

 

You have to be logged in .