Warning: fsockopen(): unable to connect to share.findmespot.com:80 (Connection timed out) in /home/levoyagep/www/wp-content/plugins/wp-findmespot/wp-findmespot.php on line 216

Monument valley

Top

// Nikon D7000, nikon 50, tokina 12-24 | 36.58624 : -111.09225 | alt. 1830m

Nous assistons au lever de soleil sur la vaste etendue du canyon, et ses needles. Encore une nuit bien tranquille en pleine nature, avec une vue magnifique.

Nous repartons en direction du dernier district du parc. En revanche on avait pas vu que la route etait si longue pour y aller, et apres un rapide calcul, ca passe, mais juste juste au niveau carburant. On decide de s’arreter a mi chemin devant news paper rock, un rocher sur lequel plus de 2000 ans de civilisations ont raconte leurs histoires, graffitis, et dessins en tout genre.

On repart en direction de Monument valley, et sur la route, nous croisons les premiers monolithes de pierre qui se dressent fierement au milieu du desert. La surprise, nous entrons en zone Navajo, une reserve.
Il faut payer les frais d’entree dans la zone, 6$ par tete par jour, ok, et apres nous arrivons au visitor center avec deja une super vue. Il y a une route en terre pour descendre voir les monuments de plus pres, et voir de nombreux decors de cinema. La route est ouverte a tous, mais bizarrement, les Navajos ont mis un systeme de visite avec des 4×4, 75$ par tete le tour !
On decide d’y aller par nous meme, mais la route est complement explosee, et pleine de sable. C’est surtout les tranchees qui nous font peur, le vehicule etant surcharge, la suspension est mise a rude epreuve. On arrete apres la premiere descente. On demande a un chauffeur de tour si on peut continuer, et nous prend pour 20$ par tete.
On laisse le van ici et c’est reparti, mais le ciel se couvre, et une tempete de sable s’installe. Ca donne de jolis photos, mais on bouffe des tonnes de poussiere, et le matos photo va demander un grand nettoyage. Puis sans raison, le ciel bleu revient, avec une sublime lumiere de fin de journee. Nous admirons les decors les plus mythiques des westerns, ou bien encore les falaises rouges de John Carter of mars.
Une fois au bout de la reserve, le chauffeur nous fait un petit speach sur l’histoire de la zone, mais nous raconte surtout comment les blancs les ont encercles, puis forces a demenager, la Long walk, ou beaucoup moururent durant le trajet, avant de recuperer leurs terres bien apres. C’etait il y a tres longtemps, mais la haine persiste, bien entretenue. Toutes ces visites a prix d’or puent la vengeance a plein nez.

Inutile de parler des tarifs des campings en zone Navajo…..( pour de simple parking :D) nous retournons a Page dormir sur le parking d’une station service.

You have to be logged in .