Le grand depouillement

La procédure pour récupérer notre van avance tout doucement, et chacun semble faire de son mieux pour ralentir la machine et prendre sa part du gâteau. Le transport maritime ressemble d’ailleurs à un bal de vautours, tournoyants calmement autour de leur proie et s’octroyant chaque jour une petite part de leur victime.

Cette grande machinerie est très bien huilée, les différents retards sont soigneusement orchestrés, et chacun s’y retrouve, sauf le client bien sur qui lui, regarde impuissant les vas et viens de ces brigands.

Si la qualité de service, voir le service tout court, n’existe pas au Canada, (il y a du service dans les restaurants car on DOIT le payer), notre transitaire DUPONMAR inc bat des records. Mais si la compagnie française Long Cours nous avait averti des tarifs pratiqués par leur confrère à Montréal, nous n’aurions bien évidemment jamais mis le doigt dans cet engrenage infernal.

Récit d’un plumé :

J-300, Nous contactons les douanes de Montréal pour se renseigner sur la procédure d’importation temporaire d’un véhicule pour un visiteur temporaire. Jamais ils ne mentionneront l’inspection quasi systématique et très onéreuse faite au port, cela semble presque facile d’ailleurs, mais ils n’ont pas l’air très au courant, comme la plupart des douaniers du Canada d’ailleurs. Impossible d’en savoir plus donc.

J- 200, Nous contactons différentes sociétés de transport maritime pour acheminer notre véhicule, un toyota hiace de 1994 depuis la France vers le Canada. La valeur est de 8600 euros pour le van + 3200 euros d’effets personnels. La plupart des devis sont aux environs de 3000 euros, sans inclure le moindre détail sur les frais à sortir à l’arrivée.

Deux compagnies nous répondent, mais Long Cours propose un “forfait” de 2000 euros + 270 euros de bunker (Carburant pour le transport). Après avoir lu de nombreuses histoires concernant le transport maritime, nous prenons l’assurance tous risques, car on ne voudrait pas perdre notre véhicule juste au moment du départ. Les frais coté Canada sont d’environ $390 cad + “d’éventuels” frais d’inspection + taxes. Nous n’en saurons pas plus.

Nous achetons donc notre toyota pour le voyage.

J – La procédure sur place à Montoir de Bretagne, assistée par Mr Nicolas Gaudin de chez Long cours, est très rapide et professionnelle. Nous montrons à la personne qui chargera le véhicule comment déconnecter les batteries (on laisse le siège relevé, et il y a juste 2 grosses poignées faciles à démonter) Tout se passe bien, surtout que l’on fait un depart en catastrophe (suite à un problème mécanique), 2 jours avant que le bateau quitte le port :p
La traversée devrait prendre 3 semaines ou plus…..

J +17 Le conteneur a déjà changé de navire en Belgique, et durant les 2 premières semaines, ne fait que se balader entre Montoir de Bretagne, le Havre, Rotterdam, Antwerp, Bremerhaven et Liverpool. Finalement, il reste 7 jours pour faire la traversée.

J+20 Nous apprenons dans un échange d’emails que les tarifs du prestataire canadien, Dunponmar, ont changés. Il faut maintenant payer $200 cad de plus à l’arrivée. Cela ne semble choquer personne que le tarif évolue durant la traversée. Nicolas Gaudin nous informe alors que notre devis datait de presque un an (bien que mis a jour 4 semaines avant le départ), et qu’il s’agit bien du prix normal.

J+21 Mme Josée Dupont de la compagnie Duponmar, notre transitaire au Canada, tente de nous expliquer par email la procédure à suivre. Elle ne semble jamais répondre à toutes les questions par email, et ne place pas plus de 2 phrases. On ne comprend rien.

J+23 le navire arrive avec 1 jour d’avance à Montréal, et nous recevons le fameux avis d’arrivée, nous invitant à aller dédouaner nos biens à la douane. Nous échangeons 27 emails dans la matinée avec Josée Dupont (impossible à joindre au téléphone, et ne semble pas pouvoir composer un numéro de téléphone étranger…..ses collègues nous disent qu’elle est en congés, mais elle ne l’est pas) Suite à tous ces emails, nous ne savons toujours pas si nous devons aller ou pas à la douane. Bon, nous y allons.

Arrivée aux douanes de Montréal, 400 place d’youville, on nous informe après plusieurs heures d’attente que le conteneur est bloqué au port et qu’il sera inspecté par les douanes. Il faudra aussi faire un permis d’importation temporaire pour le véhicule, et laisser un dépôt aux douanes, d’un montant compris entre $500 cad et la valeur du véhicule + inventaire + taxes. En rentrant chez nous, nous voyons finalement un email de Mme Josée nous disant de ne pas aller à la douane car ils doivent inspecter le conteneur……A ce moment elle nous apprend aussi que 99% des véhicules importés sont inspectés, qu’il vaut mieux qu’il soit très très propre, sinon les prix exploseront. Nous devons également la payer en cash ou par virement bancaire. Notre conseillère à la Société Générale nous règle un virement international en quelques heures, que nous plaçons en attente de confirmation.

J+ 26 Nous nous impatientons, à juste titre car passé 5 jours après l’arrivée du bateau, si le conteneur n’est pas rendu, NOUS payons les frais de stockage au port + frais de non restitution du conteneur. Aucune nouvelle de notre transitaire….

J+ 27 Josée Dupont nous prévient que notre véhicule sera inspecté dans la soirée, ou demain dans la matinée, ouf ! Mais elle ne prévient pas la compagnie de camions du port pour arranger la sortie du conteneur.

J + 28 Coup de téléphone des douanes, notre véhicule a été inspecté, nous pouvons le dédouaner. Le temps d’envoyer un email pour réveiller Josée, nous courrons aux douanes; il est déjà 13h……

Une heure plus tard nous arrivons, et encore une heure d’attente de plus, nous avons un rapide entretien avec un agent. Très sympathique, pas mal de questions, et puis finalement : “bon normalement, on devrait faire un permis d’importation, mais de ce que je vois, on va pouvoir faire sans” et donc sans dépôt de garantie ! 🙂 En revanche, Josée, toujours porteuse de mauvaises nouvelles, nous annonce la facture de l’inspection des douanes : $810 cad d’inspection + $200 cad d’accès au port + $50 cad de frais divers…..

Il est 15h15, je prend en photo avec le téléphone notre papier tamponné par la douane, pour l’envoyer a Duponmar et ainsi libérer notre précieux van. Des gens dans la rue nous aide pour trouver un wifi qui marche et un téléphone…….il est 15h30, le document part, coup de fil à Josée…….pas de réponse :p je laisse un message….

15h50 nouveau coup de téléphone, et cette fois elle répond enfin. Il est trop tard, ils envoient l’ordre (envoye a 15h40) de sortir le conteneur lundi prochain (nous sommes vendredi). Il faut maintenant payer tout ça un vendredi soir, et arranger un virement bancaire d’environ $1900 cad…

18h……..nouvel email de Josée, vu qu’ils ne sortent pas le conteneur ce soir, nous devons payer les fameux frais de stockage pour le weekend ainsi que le lundi ($550 cad en plus sur la facture)

19h il est temps d’acheter des bières fortes et de se noyer dans l’alcool.

Le weekend s’écoule et nous faisons chaque jour les distributeurs de billets pour réunir la somme. Vu que la facture augmente de jour en jour, nous ne pourrons jamais organiser un virement bancaire.

 

 

You have to be logged in .