Warning: fsockopen(): unable to connect to share.findmespot.com:80 (Connection timed out) in /home/levoyagep/www/wp-content/plugins/wp-findmespot/wp-findmespot.php on line 216

Fin del Mundo

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Top

// Nikon D7000, nikon 18-200 | 01.12429 : -76.63844 | alt. 535m

Voila, nous sommes deja sur la route pour partir a l’ouest vers Popayan, et bientot la frontiere de l’Equateur. Mais seulement 130kms au sud se trouve la petite ville de Mocoa, porte d’entree de la foret amazonienne….la tentation est trop forte, nous ne serons jamais aussi prets de cette foret mythique !
Et c’est parti, nous redescendons de la cordillere, pour atteindre 2000m plus bas le bassin amazonien.
A 5min au sud de la ville se trouve une route secondaire publique, menant a l’auberge Casa del rio, avec a cote un endroit magnifique pour se baigner dans la riviere.
On peut dormir ici gratuitement en plein dans la foret, et se baigner juste a cote. L’eau froide fait un bien fou, on transpire tres rapidement dans l’ambiance humide de la foret.

Nous commençons l’exploration de ce vaste territoire par un trek jusqu’aux chutes d’eau Fin del Mundo. Il faut payer un droit d’entree 2000cop par personne, et 2h de marche plus tard a travers des petits chemins boueux, nous trouvons les premieres chutes, parsemees de piscines naturelles, a l’eau cristalline. Surprenament, pas un seul moustique ici, le seul danger est une grosse fourmi de 4cm de long, dont la morsure extremement venimeuse necessite des soins medicaux.

La fin del mundo porte tres bien son nom. Apres avoir devalles plusieurs escaliers, passe sous un pont naturel de pierre, l’eau degringole le long d’une falaise vertigineuse dans la vallee. D’ici, la vue est fantastique sur la foret, avec voyons Mocoa au loin, au pied de la cordillere et des hauts plateaux colombiens.

L’apres midi, nous visitons un refuge pour animaux et plantes de la foret. Il faut normalement prendre rendez vous pour visiter le site, mais on nous accorde tout de meme l’entree.
A l’accueil, au moment de l’enregistrement, nous voyons une fille avec un bebe paresseux accorche a son ventre. On aura remue toute l’amerique centrale pour en voir un, et en voila un tout petit, trop adorable, juste sous nos yeux. Difficile de faire plus mignon, et on aimerait bien prendre dans nos bras cette petite bestiole qui ressemble plutot a une peluche 🙂
Une autre jeune fille s’occupe de nous faire visiter le site. Le centre est finance par le gouvernement, et si on apprecie beaucoup l’initiative, cela met aussi le doigt sur le mauvais etat de sante de la foret amazonienne. La plupart des animaux que nous esperions voir en liberte en marchant dans la foret sont pour la plupart en voie d’extinction, nous les voyons ici en cage, blesses, ou bien trop vulnerables pour retourner a la vie sauvage. Idem pour les plantes, certaines constituent un veritable tresor pour la medecine, et doivent donc etre protegees. Le sujet de la deforestation revient souvent, difficile de s’en rendre compte pour nous, nous n’en voyons rien, mais apparement c’est vraiment un fleau.

D’ailleurs, il faut le dire, mais pendant notre escale a Mocoa, la nature est restee bien silencieuse….
J’imagine que si le gouvernement a finance une telle operation, c’est que les degats dans la foret doivent etre vraiment preoccupants…..
La visite finie, nous retournons nosu baigner dans notre riviere, avec quelques bieres Aguilas bien fraiches, on se repose ! Demain nous retournons sur les hauts plateaux pour rejoindre Popayan.

You have to be logged in .