Baru volcano, Panama

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Top

// Nikon D7000, nikon 50, tokina 12-24 | 8.79653 : -82.4892 | alt. 1820m

Un dernier au revoir a nos amis motards, et nous prenons la route pour le Panama.
Sur place, c’est…..le bordel ! On trace tout droit jusqu’a un batiment qui ressemble a la frontiere, mais nous avons rate la sortie du Costa Rica ! Incroyable, c’est la premiere fois qu’il n’y a meme pas une barriere pour sortir ou rentrer dans un pays. Petite marche arriere, il y a un parking et pas grand monde. On fait tamponner nos passeports, puis nous allons a l’aduana faire annuler le permis du vehicule. Mais le douanier nous conseille de seulement suspendre le permis au cas ou, car en cas de probleme, nous ne pouvons pas le renouveller. Et l’assurance est encore valable 2 mois (merci le Costa Rica……)
On recupere le papier du permis, et direction le Panama, ou c’est vraiment le bazar……
L’entree est complement bouchee par des camions, bus, et autres voitures, on se tasse a l’arriere de ce bouchon et nous nous glissons dans la file d’attente.
Quelqu’un vient nous voir, et nous informe que nous devons deja recuperer une assurance auto pour le van. Ce n’est peut etre pas necessaire.
Nous faisons tamponner nos passeports, quelques questions, on nous prend en photo, nous obtenons un visa de un mois. Rien a payer.
Ensuite, de l’autre cote du bouchon, il faut prendre une assurance auto. Il faut une photocopie du passeport et de la carte grise. Bien verifier le numero de plaque et le numero de chassis, il faut payer 14.45$usd pour un mois, on recupere 3 copies du contrat.
On retraverse le bouchon pour se rendre a l’aduana. La on demande notre fameux permis d’importation du vehicule. On obtient quelques papiers, il faut ensuite monter l’escalier et aller tout au fond a un autre guichet. On montre une photocopie du passeport, carte grise, assurance auto, et permis d’importation, une bonne femme donne 2 coups de tampon, nous rend un sourrire, et c’est bon. On redescend a la aduana, pour finir le permis.
La, ca prend plus de 20 min, on se demande vraiment pourquoi. Quelqu’un vient ensuite inspecter le vehicule, il ne regarde meme pas le VIN, juste un coup d’oeil a l’interieur, l’affaire est vite reglee.
Une derniere formalite, la fumigation :p On rentre dans le bureau juste avant les vaporisateurs, on paye 3$usd, on doit remontrer tous les papiers, il ne nous reste plus qu’une copie de l’assurance, et nous passons a travers le portique.
Tadaaa !
Un ultime controle de la douane, 500m plus loin, pour verifier les documents. Un militaire fouille le vehicule, manque de nous defoncer la porte coulissante en l’ouvrant tres vite sans la retenir, et nous sommes au Panama.

La prochaine etape consiste a trouver internet, ce qui n’est pas si facile. McDonald nous ouvre ses portes encore une fois :p
Nous reprenons contacts avec les Tcheques que nous avions rencontres aux USA et au Mexique. Ils sont toujours partant pour partager un conteneur avec nous pour aller en Colombie. On essaie de se donner rendez vous avec des coordonnees gps, pas si evident !
Ils devraient passer au Panama ce weekend, alors en attendant, nous montons vers Boquete pour tenter l’ascension du volcan Baru au matin. On frole la panne seche dans la montee, on ne sait pas pourquoi, mais notre van consomme beaucoup depuis le Costa Rica.
alt max 3474m
8h round trip, 26kms

Reveil difficile a 4h30, le temps d’enfiler les vetements, de prendre le sac a dos, et nous attaquons la rando avec les frontales a 5h du mat, sans trop savoir vraiment ou on va d’ailleurs 😀 On avait pourtant un lien internet pour acceder au topo complet, mais on a decide au dernier moment de faire cette rando. Petits sacs, 1,5 l de flotte pour 2, on s’attend a marcher 12 kms aller retour, mais un panneau nous indique tres rapidement qu’il s’agit plutot d’un bon 26kms AR, et 1700m de denivelle 😀
Aller c’est parti !
La trail en elle meme est ennuyeuse, bordee d’arbres, et on ne voit rien du tout. Le sol est en piteux etat, et ressemble plus a un eboulis qu’a un sentier a proprement parler. Il faut attendre le sommet pour voir ce que l’on est venu chercher : une vue unique sur l’ensemble du Panama, avec les Caraibes d’un cote, et le Pacifique de l’autre !
On y restera un bon moment, a savourer cet instant, avant d’entreprendre la descente casse gueule au possible :p

A la sortie, un parc ranger vient nous v

You have to be logged in .