Entries from 'Suarez'

semaine a Otavalo

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Top

// Nikon D7000, nikon 18-200 | 0.2291 : -78.2618 | alt. 2552m

 

Au final, nous avons dormi sur une place de parking dans la rue, juste devant l’ecole Mundo andino. La directrice, Aida, tres sympathique, nous a donne l’acces au wifi.
Nous avons 4h de cours par jour, le matin, pour une semaine. Il faut payer le parking pour ces 4h, seulement 1.50$.
Notre prof, Mayra, parle un peu anglais pour nous faire quelques traductions, mais nous faisons le reste en espagnol. Sylvie avait appris la langue a l’ecole, et parle deja tres bien, mais pour moi, on part de la case depart.
Notre difference de niveau n’aide pas, mais nous arrivons a apprendre quelque chose tous les 2 ! A la pause de 11h, nous rencontrons une autre eleve, Kelley, une americaine, qui a beaucoup baroude a travers le monde, et nous partage certaines de ces experiences en Equateur, ca nous donne vraiment envie ! En echange, nous lui donnons nos cartes et infos pour la Colombie, ou elle se rend dans une semaine.

L’apres midi, nous allons inspecter le fameux village de Peguche d’ou vient tout l’artisanat local. Le tourisme n’est vraiment pas developpe ici, et nous ne voyons aucun marche, aucun atelier……
Nous trouvons finalement un magasin, avec les memes produits qu’au marche, mais beaucoup moins chers. Et surtout, la vendeuse nous explique la difference des tissus et matieres…….et nous confirme au passage qu’au marche d’Otavalo, la plupart des gens mentent et vendent de l’acrylique en disant que c’est de l’alpaga.
Nous degotons un joli hamac pour 20$, et en partant, nous trouvons un atelier de ponchos. Et hop, 2 ponchos en laine ! L’alpaga est vraiment cher, et il faut presque compter 100$ pour un poncho ! Nous restons donc sur de la simple laine.

Le lendemain, c’est une fabrique de hamacs que nous visitons, toujours a Peguche. Nous sympathisons vite avec les patrons, et nous allons voir les machines. Ils ont un systeme de programmation pour tisser des motifs selon les clients, comme par exemple le pays. Nous voyons des hamacs estampilles Costa Rica, Panama…… il suffit de choisir 😀

Le 27 mars, nous partons l’apres midi voir la communaute Gonzales Suarez pres d’Otavalo. Ici, des etrangers viennent faire du volontariat pour aider un village, principalement de la recolte. Il y a un couple de canadiens qui travaille ici tous les ans, et nous voyons un petit apercu de ce qu’il faut faire. La vie a la ferme n’est pas facile ! Il nous faudra un bon moment pour recuperer un demi kilo de quinoa, et il faudra du temps pour recuperer nos premiers epis de mais :p
Sylvie en profite pour apprendre un peu la couture, il faut dire que nous avons vu des produits d’une tres grande finesse ici, et ca donne vraiment envie de s’y interesser.

read more →