Entries from 'rues'

Flores

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Top

// Lumix ft3 | 15.5578 : -89.97054 | alt. 588m

La nuit a Flores a ete tres bruyante jusqu’a 2h du matin, Sylvie qui flippe des moustiques nous ferme systematiquement toute ouverture, fenetre, ventilation, et il fait une chaleur a crever dans le van. Il fait froid dehors, mais a l’interieur, on degouline de partout…..
Apres 2h de sommeil, nous visitons Flores au petit matin. C’est tout calme, les ruelles sont toutes mimies, c’est vraiment charmant, on ne s’y attendait pas !
La ville est en fait une toute petite ile au milieu du lagon, une sorte de mini mont St Michel. On prend un cafe en terrasse avant de reprendre la route vers Coban.
On a des provisions et le plein, nous partons pour 200kms. La route est en tres bon etat par rapport aux autres pays, y compris le Canada, mais la route principale commence par une piste en terre, et a chaque fois que l’on traverse un village, il y a des topes, enfin au Guatemala on dit tumulo. Une fois arrives a Coban, on ne se sent pas trop a notre place, on passe inapercu au premier regard car tous les taxis sont des toyota hiace comme le notre, mais cet endroit n’a rien de touristique, et nous partons de suite pour un camping pres de Semuc Champey, une grotte avec des piscines naturelles a l’eau crystalline. Nous avons deja mis 6h de route pour faire les 200kms, et nous revenons pour la premiere fois depuis le Mexique au dessus de 1400m d’altitude. Erff il va encore falloir nettoyer le filtre a air !

Il fait nuit, la route qui va vers Semuc Champey est une piste en terre qui doit nous amener a 300m d’altitude. 60kms de piste completement defoncee, avec un denivelle pas possible, soudain sur la route, un groupe de jeunes dresse une barriere, ni une ni deux, on esquive sur le cote avant que le piege se referme, peu apres, nous passons un petit village, au debut, on nous prend pour un taxi, puis tout d’un coup, quelque chose change et un groupe nous court apres ! On accelere et on s’elance sur la piste la plus pourrie au monde, la pente est tellement raide sur la roche que le van glisse et s’arrete. Hors de question de faire demi tour !!
On passe en mode 4×4 en urgence et heureusement on avance de nouveau, mais c’est pas fini pour autant, qu’on se le dise. On fini par echouer la transmission sur la piste, et nous devons abandonner. On demande a des locaux sur le bord de route de nous preter refuge, apparement, devant chez eux, c’est plutot tranquille, et ils veillent toute la nuit sur leurs camions, mais pour repartir, on nous conseille de prendre la route a 6h du mat…..

read more →